En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté.

Ces Cookies (fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour d'infos sur CNIL.fr

J'accepte
zoom_in
BIO

Mûrier noir BIO - Jeune plant

Morus nigra

Famille : Moraceae

Photo

Jeune plant 1/2 ans, issu de semis, élevé en pot anti-chignon

Sol
Tout sol drainé
Exposition
Soleil ou ombre légère
Besoin en eau
Moyen
Rusticité
Très rustique ( -18°c)
Floraison
mai juin
Taille
H 12 x 5 à 7 m
Feuillage
caduc
Port
étalé
Date de cueillette
Août à septembre
Pollinisation
autofertile
6,00 €
TTC

(6,00 € Motte de 0.5 L)


Un de mes fruits préféré! On en trouve dans le commerce mais séchés car ils sont vite périssable en frais d’où l’intérêt à mes yeux de le cultiver.

Si vous avez la chance d'aller sur l'ile de Porquerolle en fin d'été vous pourrez visiter et peut être goûter des centaines de merveilleuses variétés.

Le Mûrier noir (Morus nigra) est un petit arbre à ne pas confondre avec les mûres domestique (Rubus fruticosus) qui elles sont des ronces. Il est très beau et facile à cultiver.

Voici ses principales caractéristiques :

- fruits agréablement acidulé à maturité, très acide avant maturité

- bon arbre d'ombrage avec son port étalé et ses grandes feuilles parfois lobées mais fruits "tâchant"

- croissance lente

- vit environ 120 ans

- bien résistant à la sécheresse une fois installé

- autofertile

- recépage possible

- feuilles parfois différentes au sein du même arbre (partiellement lobé)

Il faut bien choisir son emplacement car il n'aime pas être déplacé du fait de son système racinaire pivotant et traçant.

Il existe une espèce proche assez connu, le Mûrier blanc (Morus alba), qui dans la région Lyonnaise était utilisé pour nourrir les vers à soie.

Différences mûriers noir et blanc

BIODIVERSITE

Les oiseaux sont friands des fruits du Murier noir. Mais en général il en y a largement assez pour tout le monde