En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté.

Ces Cookies (fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour d'infos sur CNIL.fr

J'accepte

Les vivaces

Les végétaux que l’on nomme « vivaces » en horticulture sont toutes les plantes qui ne font pas ou peu de bois et vivent plusieurs années.

La majorité d’entre elles rentrent en dormance l’hiver : Les parties aériennes (tiges et feuilles) disparaissent. Au printemps la souche (l’ensemble des racines) produit de nouvelles pousses. Certaines gardent plus ou moins leurs parties aériennes selon les températures hivernales : le feuillage est dit persistant ou semi persistant à l’opposé de caduc.

Attention ! « Plusieurs années » ne signifie pas « éternel ». Certaines vivent trois ans, d’autres vingt. Leur durée de vie dépend également du climat. Certaines résistent à -20°c, d’autres ne supporteront pas la moindre gelée. On parle alors de leur rusticité.

Elles sont indispensables au jardin : extrêmement robustes de par leur capacité à repartir de la souche, leur généreuse floraison est au rendez-vous chaque année. Et puis il y en a tellement ! Pour tous les goûts et tous les emplacements. Des sauvageonnes, des précieuses, des majestueuses, des minuscules… Des aromatiques, des mellifères, des comestibles…

J’ai choisi de cultiver uniquement des vivaces rustiques, qui supportent au minimum les -10°c. Je privilégie les plus sobres en eau, celles qui nourrissent la faune, et les aromatiques. Par ailleurs, je préfère les espèces sauvages souvent plus robustes que les dernières créations à la mode.

Les plantes grimpantes

Les plantes grimpantes sont capables de s’élever sur plusieurs mètres de haut en s’enroulant, s’accrochant ou s’appuyant sur un support. Cela peut être un tronc, un mur, un grillage, un autre végétal. Ce sont souvent des plantes de lisière dont les tiges vont chercher la lumière à travers les arbres.

Il en existe de toutes sortes : avec des vrilles, des crochets ou des ventouses pour se hisser. Certaines disparaissent complètement en hiver pour repartir de la souche au printemps comme le houblon. D’autres gardent leurs tiges toute l’année et même parfois leurs feuilles, comme le Lierre.

Je les affectionne énormément, elles sont malheureusement trop peu présentes dans les jardins. Belles et luxuriantes, elles apportent du volume au jardin mais ne demandent que peu de place au sol. On peut d’ailleurs les marier facilement ensemble ou les associer à un arbre ou un arbuste. Un rosier liane en fleurs dans un vieil arbre est une vision extraordinaire. Et puis ce sont des abris de choix pour les insectes et les oiseaux.

A la pépinière j’ai choisi de vous proposer celles que j’aime particulièrement. Cela peut être parce qu’elle a un magnifique feuillage, des fruits comestibles, des fleurs enivrantes, ou qu’elle cache à merveille une clôture un peu moche. Question entretien, c’est la plupart du temps facile. On coupe ou on attache ce qui gêne et voilà tout.

Les petits fruits

« Oh charmant végétal, pourquoi as-tu de jolis fruits ? Pourquoi as-tu de si bons fruits ? » « C’est pour mieux te séduire mon enfant ! » Et oui, nous adorons les picorer et c’est bien « l’objectif » de la plante qui après avoir protégé les graines dans une enveloppe délicieuse, espère ainsi disperser ses semences à travers l’estomac des animaux puis avec un peu de chance dans un coin de nature idéal.

Si toutes les plantes à fleurs font des fruits, seuls certains ici nous intéressent : En botanique on les nomme « baies » pour la myrtille par exemple ou « drupes » pour la framboise. Mais « petits fruits » c’est bien non ? Classique ou méconnue comme l’amélanche, ils sont tous hyper vitaminés et essentiels au nourrissage des oiseaux.

A la pépinière, je souhaite développer le plus possible la production des petits fruitiers. Je les multiplie de semis, de bouture ou de division. Je ne fais pas de greffage. Si la multiplication à la pépinière n’est pas possible pour une raison ou une autre je les achète très jeune, certifié AB en France et les élève au minimum 6 mois avant de vous les proposer.

Arbre comme le murier noir, arbuste comme le goumi, liane comme le kiwi, vivace comme le fraisier ; le choix est assez vaste pour que chacun puisse en accueillir un adapté à son jardin ou son balcon… Bonus : les petits fruitiers allient souvent robustesse, beauté et gourmandise !

Contact

Pépinière d'un Songe

905 Chemin de Grange Blanche
69610 MEYS


06 23 35 36 72

Infos pratiques ventes

 

Commande, paiement, retrait et livraison...

Retrouvez toutes les infos pratiques vente !

 

 

CLIQUEZ ICI

Horaires d'accueil

Avril Mai Juin & Sept Oct Nov

Le mercredi de 9h à 12h et de 14h à 18h

Période de confinement (Avril 2021) : Le dimanche de 9h à 12h

 

Mais aussi...

TOUTE L'ANNÉE sur rendez-vous